François Hollande rend hommage à l’homme d’État qui a directement inspiré Claude Guéant

Un article de Matthieu publié le 14 mai 2012
4 lecteurs nous ont donné leurs avis

Il y a des icônes républicaines qu'on ne peut pas critiquer. Jules Ferry, le fondateur de l'école gratuite et laïque pour tous en fait partie. François Hollande a donc décidé de rendre hommage à l'homme de la IIIème République dès le premier jour de son mandat, et c'est tant mieux.

» Lire la suite de cet article «

Immigration : ce que disait la droite RPR-UDF en 1990

Un article de Matthieu publié le 5 avril 2011
4 lecteurs nous ont donné leurs avis

Il y a 21 ans, du 28 mars au 1er avril 1990, Nicolas Sarkozy pour le RPR et Alain Madelin pour l'UDF organisaient les États généraux de l'Immigration à Villepinte. Les images d'archives disponibles ne trompent pas : on reconnait bien Valéry Giscard d'Estaing, Jacques Chirac, Michèle Alliot-Marie, Roselyne Bachelot, François Bayrou, Nicolas Sarkozy, Alain Juppé… et même Eric Zemmour (à 1min58) !

 


Assise de l'immigration – RPR & UDF en 1990 par LeMalPensant

 

A l'époque, tel un clin d'oeil aux internautes d'aujourd'hui, le journal télévisé du 31 mars 1990 s'ouvrait sur les soulèvements populaires en Lituanie pour l'installation de la démocratie dans les pays nordiques. 

A l'époque, Valéry Giscard d'Estaing proposait une vision "à la française" du traitement de la question de l'immigration : révision du code de la nationalité, limitation du droit d'asile et de regroupement des familles, reconduction rapide des clandestins à la frontière… Pour lui, tout en dénonçant le sentiment grandissant de la "francophobie", la France n'était pas, selon lui, un pays d'immigration et l'Etat devait tout faire pour maintenir une immigration zéro.

A l'époque, on reprochait déjà à la gauche de sacrifier le débat sur l'immigration par angélisme et d'en laisser le monopole au Front national.

Dans son discours, Jacques Chirac disait alors que la France ne pouvait être considérée "comme un simple espace géographique sur lequel plusieurs civilisations pourraient coexister". Il appelait à la "fermeture rapide des frontières" et à la "suspension immédiate de l'immigration".

A l'époque, on ne parlait pas des "sans-papiers", sorte de mot-clé inventé par les associations comme SOS Racisme pour insinuer que ces "sans-papiers" devaient en avoir. On ne parlait que des "clandestins".

Le parti de Nicolas Sarkozy faisait publier un tract sur lequel on pouvait lire que devaient être "vigoureusement combattu l'accès aux soins médicaux et hospitaliers par des étrangers en situation irrégulière".

Le RPR remettait en cause les prestations sociales aux étrangers (principe de préférence nationale) et constatait "la fécondité des étrangères très supérieure à celle des Françaises".

Clou du spectacle : "la lutte des races remplacera » Lire la suite de cet article «

Faux, le Front national ne monte pas. En voici la preuve.

Un article de Matthieu publié le 26 mars 2011
7 lecteurs nous ont donné leurs avis

Vous lisez tous la presse, et je ne vais donc pas m'étaler sur les résultats du premier tour des élections cantonales, sur le Front Républicain à construire ou pas contre le Front national (à lire sur ce sujet l'excellente tribune de Denis Tillinac sur Le Figaro), sur la réalité des candidatures des candidats du FN, sur la connaissance du terrain de leurs candidats ou sur les photos qui prouvent que le Front national ne change pas vraiment malgré son nouveau leader féminin.

» Lire la suite de cet article «

Où suis-je là ?

Vous êtes en train de regarder tout ce qu'on a déjà écrit lié au mot : "front national" sur notre blog Le Mal Pensant.